Détecter les répétitions dans un texte

3 outils pour détecter ses répétitions

Détection de répétitions dans un texteHonteux des textes criblés de surlignages revenant de ma relectrice préférée (elle se reconnaîtra), je me suis demandé si, comme il existe des correcteurs orthographiques et grammaticaux, il existait des correcteurs de répétitions. J’ai trouvé plusieurs outils. Je les ai testés avec un texte court publié ici en juillet, La muselière et avec un recueil de nouvelles de plus de 200.000 signes.

Le détecteur de répétitions de Fifokaswiti

Fifokaswiti est un geek littéraire ou un littéraire informaticien. J’espère qu’il ne m’en voudra pas de le cataloguer ainsi… J’en suis ! Or donc, Fifo (l’acronyme fifo a son importance en informatique) s’est emparé du problème de la répétition et a concocté un logiciel utilisable directement sur son site fifokaswiti.info à cette adresse :

http://fifokaswiti.info/pleo/pleo.py

Dans votre traitement de texte (Libre Office, Open Office, Word, etc.) vous copiez le texte à passer à la moulinette. Vous le collez dans la fenêtre de Fifokaswiti. Vous cliquez sur Envoyer et hop…

Détection de répétitions dans un texte avec l'outil de Fifokaswiti

Les mots répétés – y compris leurs déclinaisons – sont surlignés dans des couleurs allant du rouge au vert très clair. Plus ils sont répétés ou plus ils sont proches et plus la couleur tire sur le rouge. La distance pour qu’il y ait répétition est réglable.

Avantages de l’outil : gratuit, utilisable depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet, fait aussi apparaître les noms propres (personnages, pays, villes, marques commerciales, etc.).

Répétition Detector de Nicolas Gadenne

Nicolas Gadenne est quant à lui développeur de jeux vidéos. Le nom qu’il a choisi pour son logiciel sonne d’ailleurs un peu comme un titre de jeu. Répétition Detector ne s’utilise pas en ligne mais se télécharge et s’installe dans votre ordinateur (nécessite Windows) :

http://www.gaddy.fr/repetitiondetector/

Il s’utilise aussi simplement que l’outil de Fifokaswiti et est un peu plus riche. Il permet notamment de retirer de l’analyse de répétition les mots de son choix.

Le détecteur de répétitions "Detector repetition"

Ses avantages : gratuit, adaptable.

Ses limitations : pas de version Mac et Linux.

Le détecteur pour Mac de Jean-Claude Dunyach

Jean-Claude Dunyach, auteur de romans, de nouvelles et de chansons et ingénieur chez Airbus, a créé un outil d’analyse de textes pour Mac. En plus de la détection des répétitions, il traque les erreurs de typographie et de ponctuations.

http://jean-claude.dunyach.pagesperso-orange.fr/Programmes%20Macintosh.html

Je n’ai pas (encore) essayé cet outil.

Impression globale sur l’usage de ces outils…

Ces outils fonctionnent bien. Sont très simples d’usage. Rapides. Donnent d’assez bons résultats. Y compris sur des textes contenant de l’argot ou du français hors dictionnaire.

Leur principale limitation me semble être le bruit dans leurs résultats. Il faut en effet trier les répétitions volontaires des véritables répétitions à corriger.

Autres limitations : la non détection de répétitions de formes trop éloignées d’un même mot et des assonances.

… mais ces outils de détection de répétition sont-ils réellement utiles ?

Je leur vois deux usages pratiques :

  • au début de la dernière passe (la passe avant envoi) sur un texte pour détecter très vite les principaux problèmes, par exemple et au hasard, les « comme » ;
  • après une reprise d’un texte déjà finalisé, situation où il est fréquent en corrigeant localement de réintroduire des  répétitions.

Et un usage didactique :

  • ils permettent de se rendre compte avec un oeil non subjectif de ce que voit un autre lecteur que soi-même.

OK, si l’on prétend écrire pour être lu, que ce soit de la fiction ou n’importe quoi d’autre, on devrait ne commettre ni faute d’orthographe, ni de grammaire… et pour les répétitions on devrait avoir l’oeil américain… On devrait…

Publié par

Gilles Bertin

Voir page A propos

23 réflexions au sujet de « 3 outils pour détecter ses répétitions »

  1. Aucun intérêt. Autant se relire plusieurs fois. Et puis s’il y a des répétitions lourdingues à éviter (mon point faible je sais de quoi je parle), d’autres sont pertinentes. Et ça le logiciel, hein… La musicalité, le rythme, le sens…

  2. Pas encore essayé, mais, à mon avis, bien utile.

    Car chacun sait bien qu’à se « relire plusieurs fois », on ne voit plus rien! Et qu’en se relisant, à moins de s’appeler Narcisse et de tomber raide d’auto-admiration, en général, on modifie, on corrige, en se focalisant sur certains passages au détriment d’autres lus en diagonale, et que fatalement, on ne se rend pas compte toujours des occurrences déjà existantes dans le contexte.

  3. Comme tu le sais, se relire est insuffisant et cette première passe peut-être intéressante. Je suppose qu’on choisit ensuite ce que l’on veut corriger, donc les répétitions volontaires et les tournures spéciales peuvent être conservées. Ce qui allègera le travail de ta correctrice préférée (qui s’est reconnue)et aidera celles et ceux qui n’en ont pas.

  4. et les répétitions voulues. Doit-on absolument « écrire bien » ? bon ça y est il y en a un qui est inquiet

  5. On doit écrire, point à la ligne. Après, raboter. Ou le contraire, rendre rugueux. Enfin bon, quoi !… On fait ce qu’on veut. Surtout ce qu’on peut. J’aime bien ce que raconte Stephen King au début de Ecrire. L’histoire de son grand-père qui lui demande alors qu’il est gamin de trimballer une caisse à outils super lourde, alors qu’il avait juste besoin d’un tournevis pour effectuer une réparation. Et le gamin (Stephen King en l’occurrence) lui demande ensuite pourquoi il a eu besoin de toute sa caisse à outils. Vous devinez la réponse ! Caisse à outils !… Avec sa description minutieuse ! Et une caisse fabriquée sur mesure. Pas une caisse de catalogue. Made in quelque chose.

  6. Chacun sait qu’à se relire plusieurs fois le même jour on rate des trucs. Mais chacun sait aussi que laisser reposer son texte quelques temps avant de le relire et le reprendre, ça facilite grandement les corrections.

  7. @Anna : Certains appellent ça « mettre au frigo », toi « reposer ». Ca sent la cuisine et la pâtisserie 🙂

  8. Mon manuscrit avoisine actuellement 91000 mots pour 134 pages A4 interligne simple, sans saut de paragraphe, et je suis aux 2/3 de mon travail d’écriture. Il est parfaitement illusoire de prétendre se relire seul. Les relectures répétées nous rendent incapables de la moindre autocritique objective. Ce logiciel est un petit bijou. Certes, il est mécanique, en ce sens qu’il ne peut déceler les répétitions volontaires, mais il facilite grandement les choses pour les auteurs que nous sommes. Merci mille fois à son créateur.

  9. Jadis, les artisans fabriquaient eux-mêmes leurs outils. Puis il y eut l’ère industrielle qui tua cette pratique. Aujourd’hui avec l’open source, la fabrication de ses propres outils par une communauté existe à nouveau.

  10. en tant que traducteur, travaillant souvent dans l’urgence, je cherchais des outils de ce type. Merci de les avoir recensés.

    Bonne écritures à toutes et tous

  11. @Gilles : si si ;-)) tout ce qui écrit commet des répétitions, le pire étant les formules toutes faites. Par exemple, j’aime bien utiliser « avec à la clé… », mais deux fois dans un communiqué de presse de deux pages, c’est pas terrible 😉

  12. Ces outils permettent-ils de recenser les répétitions de passages entiers (phrases, paragraphes…) dans de très longs documents, ou se limitent-ils aux mots?

  13. Ils sont orientés répétition de mots. Il en existe d’autres, plutôt orientés détection de plagiats, travaillant sur des séquences de mots (quand je dis séquences, il peut s’agir de séries continues de mots ou de séries discontinues).

  14. Oui, la détection de la répétition de paragraphe dans un même document m’intéresserait mais je n’ai pas trouvé.
    Des idées ?

  15. Bonne nouvelle pour les utilisateurs du vieux Repetition Detector 1 (dont je fais partie) : il n’est plus aux normes pour les dll (gros pb techniques sous Windows 7 et 8) et son auteur que j’ai contacté pour me plaindre 🙂 m’a dit qu’il préparait à ses moments perdus un Repetition Detector 2 pour remédier à ces pb et rendre le logiciel compatible avec les nouveaux systèmes d’exploitation. Le second opus de Repetition Detector reprendra les fonctionnalités du 1 avec en plus le respect des mises en forme et la détection des phrases répétées.

  16. merci de l’information Djinn.
    vous remarquerez que je n’en profite pas pour dire du mal de Microsoft qui edicte ded règles puis les change ainsi vont les relations entre puissants et dépendants mais je m’égare je m’égare

  17. Merci pour ce recensement des softs pouvant effectuer ce si fastidieux travail de détection des répétitions dans un texte .
    Car quand on a besoin d’écrire des textes de plusieurs dizaines de pages il est illusoire de penser détecter les répétitions sans de (très) nombreuses relectures (par conséquent chronophages) .
    C’est aussi très pratique pour la rédaction de documents explicatifs dans lesquels les conjonction de coordonation (ou subordination) sont obligatoirement fortement présentes, ça évite ainsi d’utiliser tout les temps les mêmes (donc, ainsi, en effet, etc, etc) .
    J’ai été très surpris qu’aucun des grands logiciels de traitement de texte actuels ne propose directement cette fonctionnalité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *