Portrait d’une ombre, Jacques Chessex

Atelier fragment 6184 — Photo Gilles Bertin

Pourquoi me suis-je tu quand tu vivais ? Pourquoi n’ai-je pu, une seule fois, explicitement, t’assurer, te rassurer, te donner clairement la confiance et l’affection dont je regorgeais ? Nous subsistons dans l’implicite, l’allusion, le non-dit. Nous sommes des bêtes taciturnes au regard plein de larmes. Depuis j’ai appris à ne pas cacher ma tendresse ou ma colère, mais je l’ai appris sans toi. De cette faiblesse, de ce manquement, je souffrirai sans doute à jamais.

Jacques Chessex dans Portrait d’une ombre

Présentation de l’éditeur : Jacques Chessex a écrit Portrait d’une ombre en 1976, vingt ans après le suicide de son père. Il y dit la peine, le regret de l’irrémédiable. Il parle à la présence qui se manifeste sans cesse à lui et porte son écriture. Ce texte, où alternent la prose poétique et les vers, reprend l’un des thèmes principaux de l’écrivain, né en 1934 dans le canton de Vaud, et qui a reçu le Prix Goncourt en 1973, pour son roman, L’Ogre.

Portrait d’une ombre, Jacques Chessex, éditions Zoé, collection Mini Zoé, 48 pages, parution 1999, prix : 3,60€

Photo : L’atelier, fragment 6184, multi exposition, Gilles Bertin

Publié par

Gilles Bertin

Voir page A propos

2 réflexions au sujet de « Portrait d’une ombre, Jacques Chessex »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *