Lieux parisiens de Voyage de noces de Patrick Modiano

Voyage de noces, Patrick Modiano, prix Nobel 2014 — Lieux
Relevé des principaux lieux parisiens de « Voyage de noces » de Patrick Modiano, prix Nobel 2014 — Il aurait fallu aussi relever les lieux du roman sur la Côte d’Azur et à Milan. Et les doter d’une troisième dimension « temps ».

Télécharger ce même plan en grand format 2334 × 1558

Rue Spontini

Une voix de femme m’a dit « qu’on n’avait pas vu M. Rigaud depuis longtemps ». Est-ce que je pouvais lui écrire ? « Si vous voulez, Monsieur. Je ne vous garantis rien. » Alors, je lui ai demandé l’adresse de KLÉBER 83–85. C’était un immeuble d’appartements meublés, rue Spontini.

20, boulevard Soult

Je me suis contenté de m’asseoir sur le banc, à la hauteur du numéro 20. Les lampadaires se sont allumés. Je ne quittais pas des yeux la façade de l’immeuble, et l’entrée de l’allée latérale. Au premier étage, une seule fenêtre était éclairée maintenant, ses deux battants ouverts à cause de la chaleur. Quelqu’un habitait ce petit appartement que j’imaginais composé de deux pièces vides. Rigaud ?

Hôtel Dodds, Porte Dorée

J’avais donc prévu de changer d’hôtel tous les huit jours et de les choisir dans ces quartiers périphériques de Paris que je fréquentais autrefois. Du Dodds, porte Dorée, je comptais me transporter à l’hôtel Fieve, avenue Simon-Bolivar. Je devais partir ce soir mais je n’ai pas demandé ma note. Moi qui avais parcouru tant de kilomètres entre les divers continents, la perspective d’un trajet en métro de la porte Dorée aux Buttes-Chaumont m’a fait peur.

3, rue de Tilsitt

En tout cas, le 3 de la rue de Tilsitt avait été le domicile de la mère de Rigaud, et l’endroit où Rigaud habitait au moment où il avait fait la connaissance d’Ingrid : elle m’avait dit sa surprise quand Rigaud l’avait emmenée dans cet appartement où il vivait seul, pour quelques semaines encore, et le sentiment de sécurité que lui avaient inspiré les meubles anciens, les tapis qui étouffaient les pas, les tableaux, les lustres, les boiseries, les rideaux de soie et le jardin d’hiver…

La cité Véron

J’ai profité du 14 juillet pour me glisser dans notre appartement de la cité Véron sans attirer l’attention de personne. J’ai emprunté l’escalier qu’on n’emploie plus, derrière le Moulin-Rouge. Au troisième étage, la porte donne accès à un cagibi. Avant mon faux départ pour Rio de Janeiro, j’avais pris la clé de cette porte – une vieille clé Bricard dont Annette ne soupçonne pas l’existence – et laissé ostensiblement sur ma table de nuit la seule clé qu’elle connaisse, celle de la porte principale de l’appartement.

et aussi

  • Zoo de Vincennes, Rocher au Chamois, le narrateur s’assied face au lac Daumesnil.
  • Rue Jouffroy, l’agence de voyage, où le narrateur achète un billet d’avion pour Milan aller-retour.
  • Rue de Rivoli, un grand hôtel où le narrateur entre, ayant « éprouvé le besoin de téléphoner à KLÉBER 83-85. »
  • Rue du Faubourg Saint-Honoré, L., une illustre maison de couture où Annette fut modèle.
  • 19 Rue de l’Atlas, où enfant habitait Ingrid avec son père
  • Rue d’Armaillé, le restaurant Chez Moitry
  • Rue Championnet, l’hôtel  où a résidé le narrateur avec Annette, « cet hiver du début des années soixante, où il a fait si froid à Paris »
  • 39 Boulevard Ornano où réside le père d’Ingrid quand il publie une annonce la recherchant.
  • Avenue Duquesne, l’appartement de Cavanaugh, l’amant d’Annette et le collègue du narrateur.

.

Voyage de noces, Patrick Modiano, éditions Gallimard, 1990

Les citations ci-dessus sont tirées de la version électronique au format ePub que l’on peut se procurer par exemple chez Decitre au prix de 5,99€.

Publié par

Gilles Bertin

Voir page A propos

2 réflexions au sujet de « Lieux parisiens de Voyage de noces de Patrick Modiano »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *