Peinture Frédéric Fau en couverture du n°20 de Borborygmes

Publication de « L’importance de l’homéopathie » dans la revue Borborygmes

Au nom de la revue Borborygmes, je vous invite ce vendredi 20 janvier au lancement de son numéro 20, à la librairie Matière à Lire, Paris 12ième. Des comédiens et des musiciens animeront la soirée. Je serai de la fête avec ma nouvelle L’importance de l’homéopathie.

Peinture Frédéric Fau en couverture du n°20 de Borborygmes
Peinture de Frédéric Fau en couverture de Borborygmes n°20

Pour un auteur, être publié est essentiel. Quand il s’agit d’une parution dans une revue comme Borborygmes, c’est un bonheur particulier. Car Borborygmes, revue semestrielle de création littéraire et graphique, mène depuis vingt numéros un travail constant de sélection et de publication soignées de textes et de travaux graphiques. Les textes sont très divers, de l’écriture de fiction à la poésie, avec beaucoup d’auteurs nouveaux — c’est une revue réellement ouverte !).

Elle a fait un choix à contre-courant d’autres revues (Décapage, Dyptique notamment) sur le format : il s’agit du « plus petit semestriel le plus petit du monde » (son slogan clin d’oeil) et en noir et blanc qui lui permet de sortir à un coût très bas, 5 euros !

La couverture du numéro 20 (ci-contre) est assurée par le peintre Frédéric Fau. Au vu des extraits de son travail sur son blog, je suis impatient de découvrir ses oeuvres le 20 janvier.

Extrait du début de L’importance de l’homéopathie :

La première personne qui m’a prêté attention était une jolie brune, frisée, avec une poitrine de lanceuse de javelot. Je l’entretenais depuis une dizaine de stations de la bande de Gaza. Vous avez raison, m’a-t-elle dit soudain, il faut faire quelque chose ! Et l’Iran, ai-je continué, il y a tant à dire sur l’Iran ! Sans oublier la Corée…, m’a-t-elle rétorqué.

  • Revue Borborygmes, 5€, en (bonnes) librairies ou sur abonnement – Infos : http://borborygmes.wordpress.com/
  • Soirée de présentation du n°20 et du recueil de poèmes L’astre métis, 20 janvier 2012 de 19h à 22h (ATTENTION changement d’heure, c’est à 19h et non à 19h30), à la librairie Matière à lire, 20 rue Chaligny, Paris 12ième – Entrée libre

Publié par

Gilles Bertin

Voir page A propos

12 réflexions au sujet de « Publication de « L’importance de l’homéopathie » dans la revue Borborygmes »

  1. Félicitations Gilles ! Profite de ta soirée le 20 janvier. C’est un beau début d’une année qui – je te le souhaite – tiendra ses nombreuses promesses.

  2. Le teaser fait mouche (surtout avec ce javelot).. Félicitations pour cette publication en revue.

  3. Frédérique, oui, sacré plaisir quand une revue en plus de rassembler dans ses pages rassemble dans un moment vivant comme celui-ci. On t’attend à Paris 🙂
    Bises.

  4. L’homéopathie semble bien bonne pour la santé de l’écrivain. J’en prends plus beaucoup ces derniers temps, je devrais me méfier !

    Bravo pour cette publication, Gilles, je serai venu avec plaisir à cette séance du 20 janvier !

    à bientôt !

  5. Oui Thomas, on ne dira jamais assez toute L’importance de l’homéopathie ! Tu auras compris quand tu l’auras lue qu’il y a des effets indésirables… Au plaisir de te lire bientôt chez L’oeil ou ailleurs.

  6. Bah dis donc!! Tu en as publié des nouvelles bravo!!!
    Dans l’écriture pas de dose homéopathique mais de l’imagination a gogo, à volonté!!
    Continue sur ce chemin, t’es un vrai chef!

  7. Marina, c’est amusant la coïncidence entre ton commentaire et une discussion hier soir avec des amis sur le « pourquoi on écrit ? », la réponse que nous avons faite a été évidemment : pour être lu. Alors de nombreuses publications à toi aussi très très vite.

  8. Bonjour,
    Je viens de recevoir le vingtième numéro de Borborygmes, dans lequel tous deux apparaîssons. J’ai beaucoup aimé votre nouvelle. C’est un texte fin, truculent et pour le moins…instructif.
    Bien à vous.
    Cédric Harmali,

  9. Merci Cédric, c’est un plaisir sincère d’être avec vous dans ce numéro. J’espère que nous aurons l’occasion de nous croiser prochainement à Paris, Lyon ou ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *